Les GREAT NEWS du mois

« Pour ceux qui cherchent de la lumière dans la noirceur de l’actualité »


Une histoire de « règles » :

L’hygiène menstruelle, un sujet important et malheureusement souvent tabou. Mais les années passent et des changements s’opèrent et vous savez quoi ? Ils sont positifs ! En 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) avait relevé la présence de substances chimiques dans la composition des protections hygiéniques, il a donc été demandé aux fabricants d’analyser régulièrement leurs produits et d’être transparents quant à leurs compositions (mentionner de manière explicite sur les emballages). Depuis, de nombreuses protections hygiéniques saines, efficaces parfois réutilisables ou bio ont fait surface ou se sont popularisées afin de proposer un plus large choix en matière de protection hygiénique pour les femmes (culotte menstruelle, cup féminine, tampons ou serviettes lavables ou bio…).
Enfin, le jeudi 28 mai dernier, à l’occasion de la Journée internationale de l’hygiène menstruelle le gouvernement a annoncé des mesures contre la précarité menstruelle, qui touche 1,7 millions de femmes en France. Ces mesures consistent à mettre à disposition des protections hygiéniques gratuites. Ce dispositif sera expérimenté auprès d’élèves du second degré et d’étudiantes, de femmes détenues, de femmes précaires et sans abri dès le mois de septembre 2020.

Et sinon :

Le navire humanitaire Ocean Viking va reprendre les sauvetages de migrants dans la Méditerranée après 3 mois d’arrêt lié à la pandémie du Covid-19. Malgré la crise sanitaire, de nombreux migrants ont continué à tenter de traverser la mer pour rejoindre l’Europe.

Le géant ou plutôt la géante Allemande, la marque Zalando fait le pari de ne vendre que des marques responsables d’ici à 2023. Une initiative inédite qui pourrait donner un coup d’accélérateur à la mode responsable et en influencer d’autres à prendre cette direction.

En Italie, 100 000 mètres carrés de toile blanche (la toile est une bâche géotextile qui reflète la lumière, maintenant en dessous une température inférieure à la température ambiante, et qui donc aide à la préservation de la neige) ont été installés sur un glacier (Presena) afin de limiter les effets du réchauffement climatique en ralentissant sa fonte.

En Europe, une forêt primaire (une forêt où l’absence totale de gestion humaine serait tolérée ; « on n’abat aucun arbre, on ne ramasse rien, on ne chasse pas« ) imaginée par Francis Hallé va bientôt voir le jour pour que la biodiversité puisse se développer.

Une éponge pour absorber le pétrole dans la mer a été développée par des chercheurs de l’université de Northwestern dans l’Illinois, aux Etats-unis. Elle peut absorber plus de 30 fois son poids et être réutilisée plusieurs dizaines de fois de suite. L’objectif : sauver la faune et la flore des océans.

Coca-Cola a rejoint d’autres grandes entreprises en interrompant toutes ses publicités sur les réseaux sociaux pendant 30 jours afin d’inciter les plateformes comme Facebook à faire davantage pour lutter contre les propos haineux et racistes.

Afin de lutter contre la crise économique causé par le Covid-19, la ville de Nantes a décidé de transformer ses places en potagers solidaires géants pour nourrir les plus fragilisés.

Numéro spécial :
Ce mois de juin a été marqué par des manifestations mondiales contre le racisme, les discriminations et les violences policières. On ne pouvait pas, ne pas en parler. Ne manquez pas notre numéro spécial en cliquant ci-dessous :
https://www.greatnews.fr/2020/07/20/laffaire-floyd/

[ GROS PLAN ]

L’association l’enfant bleu, qui vient en aide aux enfants maltraités, a crée pendant le confinement un avatar (ailé et tout vêtu de bleu) dans le célèbre jeu en ligne Fortnite. C’est via cet émissaire virtuel, rencontré au cœur de Fortnite que plus de 350 enfants ou adolescents, maltraités ou en souffrance, ont pu discrètement se confier à de « vrais » adultes pendant le confinement. Les bénévoles de l’association ont pénétré dans l’univers virtuel de Fortnite sous les traits d’un personnage dénommé « Enfant Bleu », et se sont relayés pour le faire « vivre » pendant un mois, tous les jours jusqu’à 22h30 avec pour mission de répondre aux jeunes joueurs qui souhaitaient parler de leurs problèmes personnels.
Pour que l’expérience fonctionne, il fallait que les jeunes joueurs soient informés de la possibilité qui s’offrait à eux sans que leurs parents, potentiellement maltraitants, ne soient eux-mêmes au courant. Il a donc été choisi de ne pas communiquer l’information aux grands médias publics mais plutôt à des « influenceurs gamers » comptant des millions d’abonnés ainsi des messages présentant le dispositif et détaillant comment reconnaître l’avatar ont été diffusés sur Snapchat, Instagram et Twitch. Autant de médias où la présence des parents était peu probable.
Cette expérience inédite était restée jusqu’ici secrète, mais aujourd’hui, l’association l’enfant bleu espère qu’elle pourra servir de tremplin à un dispositif pérenne, afin que les jeux vidéo deviennent un moyen pour les enfants en danger de donner l’alerte.
Les jeunes n’utilisant pas les mêmes médias que les adultes, c’est aux professionnels de s’adapter et de trouver de nouvelles manières d’entrer en contact avec eux pour offrir une écoute, apporter de l’aide et faire de la prévention.

Des actes de bravoure !

Samedi 6 juin, Abderrahim Aissaoui, un sans papier algérien, se promenait dans le parc en compagnie de deux de ses enfants lorsqu’il a entendu une jeune femme appeler à l’aide. Ce quadragénaire a empêché une tentative de viol aggravé avec arme en faisant fuir l’agresseur avant de secourir la jeune victime et de contacter la police. Pour saluer ce geste de bravoure, le préfet de Seine-et-Marne, Thierry Coudert, a décidé de lui attribuer à titre exceptionnel un titre de séjour vie privée familiale.

Le jeudi 11 juin à Paris, c’est Djalega Leon Gnahoré qui a permis à de nombreuses personnes de survivre. Dans l’immeuble du XIVe arrondissement, où il officie en tant qu’agent d’entretien, un incendie a démarré. Voyant le départ de flammes, l’homme a frappé à toutes les portes pour alerter sur la situation et s’est ensuite empressé d’aller secourir une vieille dame vulnérable dont les cheveux avaient pris feu. 

Samedi 20 juin, à Creil, un violent incendie s’est déclaré dans un appartement d’un immeuble HLM, quatre occupants de l’immeuble ont été évacués dont une personne âgée qui a été secourue et portée par quatre jeunes du quartier avant que les secours n’arrivent. 

Sujets de prières


Catégories : Étiquettes :