Mélanie

Qui es-tu ?

Je m’appelle Mélanie, j’ai 41 ans. Je suis née à Chartres, grandi au milieu des champs, dans un tout petit village en Eure-et-Loir et au milieu de 2 sœurs…

Un père agriculteur et une mère au foyer, le tout baigné dans une culture protestante.

J’ai rencontré mon mari très jeune et mon but était d’avoir mon bac+2 en documentation en entreprise le plus vite possible pour ensuite me marier, bosser et fonder une famille.

C’est ce qui s’est passé, mais pas forcément dans les temps, qu’humainement je m’étais « fixée ».

On s’est marié tout de suite après mon DUT, mais notre 1ère fille (Moïra) n’est arrivée que 11 ans plus tard (après un protocole PMA très lourd et long)…Merci Seigneur !

Et une petite sœur Susy a pointé son bout du nez 2 ans après une double bénédiction.

Je suis donc une maman avant tout.

Que fais-tu ?

Mon métier en production dans une boite pharmaceutique me permet de ne travailler que 2 jours par semaine (les samedis et dimanches, en 2 fois 12 heures d’affilée) et d’avoir ensuite 5 jours de repos (du lundi au vendredi).

Cette organisation me permet de m’investir à fond dans les activités scolaires des filles, de pouvoir enseigner les jeunes de l’église évangélique libre de Gaubert (niveau caté) depuis 20 ans déjà, de rénover entièrement la vieille maison de mes arrière-grands-parents, de jardiner, bricoler, me promener en famille, gérer mes filles lorsque mon mari est en déplacement pour son travail (il est secrétaire général des Groupes Bibliques Universitaires) bref de ne me poser que rarement !

Je vis et profite de la vie, au jour le jour, avec la reconnaissance d’avoir la santé ainsi que les miens.

J’ai toujours en tête que nous pouvons quitter cette terre dans la minute qui arrive donc je suis dans une sorte d’hyperactivité permanente !

Où vas-tu ?

Je vais, j’en suis certaine, vers une fin heureuse, auprès de Jésus. Cette espérance est notre grande force en tant que Chrétiens.

Notre vie sur terre n’est que passagère (mais doit être digne de Jésus). Je m’efforce d’enseigner mes enfants à toutes ces subtilités qui découlent de la foi (après elles feront leur choix personnel si oui ou non elles veulent donner leur cœur à Jésus).

Citation préférée

« Si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Ainsi, que nous vivions ou que nous mourions, nous appartenons au Seigneur. »

Bible – Epître aux Romains 14 v.8